Monthly Archives: April 2012

Bon.

Telle le Titanic avant moi, je vais briser la glace : je n’ai pas été acceptée à l’École de Journalisme de Sciences Po.

On ne va pas se mentir, on ne peut pas vraiment dire que j’aie été très contente à l’annonce des résultats (j’étais en train de finir le deuxième tome de Hunger Games en mangeant des Skittles quand ça s’est produit).

Et puis, un peu plus d’une heure plus tard, voilà ce que j’étais en train de faire sur Google Plus :

Feel like a Sir

Ce que j’essaie de vous dire, avec ma moustache et mon monocle et mon haut-de-forme, c’est que ÇA VA ALLER.

John Green a écrit une phrase, dans The Fault in Our Stars (oui, ENCORE ce bouquin, oui), que j’ai dans la tête depuis hier soir: “The world is not a wish-granting factory”. Ce qui veut dire : “Le monde n’est pas une usine à réaliser les vœux”. C’est Augustus qui la dit à Hazel, et elle m’a marquée parce qu’elle vient d’un type qui a eu un cancer et s’est fait amputer d’une jambe et qu’elle est destinée à une fille qui a toujours un cancer et dont les poumons se remplissent d’eau petit à petit. Alors forcément, vu comme ça, cette phrase, elle est un peu ironique (parce que vous pensez bien qu’Hazel, avec ses poumons remplis d’eau, est au courant, que le monde n’est pas une usine à exaucer les vœux).

Aussi, mes chères Morgane et Lucie l’ont eue, elles, alors je propose qu’on les applaudisse comme il se doit.

OH OH il y a autre chose aussi (la littérature américaine contemporaine est décidément pleine de ressources) : je viens de penser au titre d’un bouquin de Joyce Carol Oates que j’ai adoré dès la première fois que je l’ai lu (le titre, le bouquin, lui, est encore dans ma Wishlist Amazon, mais un jour je le lirai, promis): “After the wreck, I picked myself up, spread my wings, and flew away”. Ce qui signifie joliment : “Après l’accident, je me suis relevée, j’ai déployé mes ailes, et je me suis envolée”.

Voilà.


“People are crazy and women happen to be people”

Oui, bonjour oui,

Je suis censée être en train de faire ma valise (je prends l’Eurostar dans six heures pour retourner du côté britannique de la Manche) donc je n’ai pas le temps de vous écrire un post bien senti sur le SAV par téléphone de SFR et ce à quoi il sert (c’est-à-dire rien). À la place, j’ai décidé de vous montrer cette vidéo de Tavi Gevinson (la blogueuse de The Style Rookie et (co)-fondatrice de Rookie Mag), qui parle de féminisme à la conférence TEDxTeen et qui fait preuve d’une maturité dont, à vingt ans, je peux seulement rêver.

Et en plus son Power Point est formidable.