The perks of emigrating *

(J’ai retrouvé dans mes archives ce petit article écrit à peu près une semaine avant mon départ à Londres, et j’ai décidé de le publier parce que 1° le monde doit savoir, 2° ça me fait un nouveau post sans que j’aie à me froisser un neurone, et ce serait un crime contre l’humanité de ne pas en profiter. C’est une petite liste (OH OUI UNE LISTE) des choses cools qui vous arrivent quand vous préparez votre expatriation : )

– Se créer un calendrier de l’Avent mental et commencer chaque journée par un gloussement à l’énoncé de la phrase “Dans X jours je pars vivre à Londres”.

– Répondre à la fille du club de gym qui tente de me convaincre de vendre mes cheveux au marché noir pour pouvoir me payer un abonnement annuel au lieu d’une carte de dix séances que “ça me servirait à rien, je m’expatrie dans un mois”.

– Répondre à la fille de la banque qui m’annonce que quelqu’un a chié dans la colle et que mon chéquier s’est visiblement perdu dans un trou noir suite à un paradoxe spatio-temporel et que je l’aurai au plus tard dans un mois que “Ah ben oui mais je pars vivre à Londres dans une semaine”.

– Globalement, faire chier le monde.

– Acheter une Reine d’Angleterre miniature qui agite la main droite dans un élégant salut royal grâce à un mini-panneau solaire greffé sur son sac à main PARCE QUE C’EST UN HOMMAGE À LA CULTURE BRITISH ET QU’IL Y EN AVAIT DANS LA VITRINE DU MAGASIN VUITTON DE LONDRES LE JOUR DU ROYAL WEDDING.

Moi j'ai celle de droite.

– Ouvrir la porte de chez moi et découvrir la plus frappée de mes amies (et je dis ça avec toute la tendresse du monde) déguisée en lapin ventru, avec une petite pancarte “Tu me manques déjà!” à la main.

– Devoir acheter de nouveaux draps (car mon lit en Perfide Albion aura une taille différente de mon lit en Le Belle France – si vous reconnaissez cette référence, bravo, vous êtes une personne de goût dotée d’un sens de l’humour certain) et faire ses courses au rayon “linge de maison”. Feel like a lady.

– Réaliser qu’on fait partie des gens qui auront bel et bien quitté le pays pendant la présidence de Sarkozy. Feel like Che Guevara.

– Se retrouver à genoux dans sa chambre, en train de presser désespérément les bords de sa valise en s’entendant penser “S’IL TE PLAIT DIEU SI CETTE VALISE FERME JE SERAI GENTILLE AVEC TOUT LE MONDE JUSQU’À LA FIN DE MES JOURS”. Constater la fermeture de la valise. Être le seul témoin d’un miracle.

* Les avantages de s’expatrier


5 responses to “The perks of emigrating *

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: