Revue de presse #5

Ces presque deux dernières semaines (je suis en retard pour ma revue de presse parce que je suis partie en vacances, la bonne nouvelle, c’est que quand je voyage – enfin calmons nous, j’ai juste pris le train pour aller à Bordeaux quelques jours – je suis prise d’une étrange manie qui consiste à me procurer et à lire le plus de journaux possibles comme un insatiable vortex),  j’ai repéré :

– une intéressante comparaison de couvertures de journaux dans les jours suivant le dernier volet de l’affaire DSK

Ma photo est vilaine mais vous avez déjà essayé de photographier des journaux sur un parquet? À moins de me suspendre à un câble accroché au plafond ou de me transformer en Spider Man, ce genre de choses se produira.

– dans les Inrockuptibles datés du 17 au 23 août, une couverture qui m’a tout de suite attiré l’œil et qui a suffi à me convaincre d’acheter le précieuuuuux (magazine) et le bouquin de Jean Rolin sur Britney Spears (Le ravissement de Britney Spears) à la prochaine rentrée littéraire

– toujours dans les Inrocks, un petit supplément avec des extraits des principaux livres de la rentrée littéraire 2011, bien pratique pour me rendre compte que Jean Rolin fait des phrases très longues et que c’est un peu agaçant (mais je pense lire son bouquin quand même parce que BRITNEY SPEARS quoi)

-dans le Vocable anglais (oui, on parle bien du magazine pour apprendre l’anglais en s’amusant, GO AHEAD AND JUDGE ME) n°622, un article sur la façon dont les Riot Grrrls inspirent encore certains musicien(ne)s aujourd’hui (j’ai bien conscience qu’il y a peu de chance que vous arriviez à mettre la main sur ce Vocable, mais l’article n’est pas disponible sur Internet, et c’est toujours sympa d’entendre parler des Riot Grrrls, alors je vous le signale à tout hasard, “parce qu’on ne sait jamais”, comme le disait si bien Christophe Maé)

– dans le Marianne daté du 20 au 26 août (n°748), un article qui me laisse assez dubitative sur “Le mystère des femmes de cavaleurs”. Impossible d’être d’accord sur tout, mais cet article a le mérite de poser certaines questions – et puis au bout d’un moment, savoir avec quoi on n’est pas d’accord, c’est déjà commencer à se former une opinion, non? (Je suis très philosophe, je devrais rédiger ces messages qu’on trouve à l’intérieur des fortune cookies)

– dans le Grazia daté du 26 août au 1er septembre, un article qui raconte comment certains tuteurs de stage en voient de toutes les couleurs avec leurs stagiaires diaboliques (en vrai, quand on sort de trois mois de stage, c’est assez intéressant de voir l’envers du décor) : “Lookée, snob et arrogante : ma stagiaire me fait une vie d’enfer!”.

– vous ne pensiez quand même pas que j’allais vous laisser filer sans vous servir un peu de Time et de The Economist? Dans le Time daté du 29 août, vous trouverez un article très intéressant sur “The New Greatest Generation : How young US veterans are redefining leadership at home”. À lire avec du recul, parce que le canard est américain et que sur une légende en couverture on peut lire que les jeunes vétérans en question “aident à reconstruire l’Amérique”, ce qui m’a tout l’air d’un léger parti prix. L’association des vétérans américains d’Irak et d’Afghanistan, réagit ici à cette couverture.

– Dans le Time daté du 5 septembre, un point sur la Libye et sur son futur avec un article intitulé “The Gaddafi regime is broken. What will take its place?“.

– et enfin, dans The Economist daté du 20 au 26 août, j’ai repéré un article sur le système des brevets dans l’industrie pharmaceutique aux États-Unis, qui explique pourquoi et comment il doit être réformé : “Patent medicine : why America’s patent system needs to be reformed, and how to do it“. Dans The Economist daté du 27 août au 2 septembre, un article sur DSK et sur ce qui l’attend à son retour en France (“Free at last : but what sort of reception can he expect in France?“), un autre sur la gauche française (où les socialistes français se font un peu traiter de dinosaures : “Among the dinosaurs : France’s socialists have yet to come to terms with the modern world“), et un sur Steve Jobs et sur le devenir d’Apple maintenant qu’il n’en est plus Directeur Général mais “seulement” Président (ou, comme je l’ai si bien dit, qu’il n’a plus que le “P” de “PDG” – je devrais aussi songer à écrire des haïkus, tiens) (“Steve Jobs resigns : the minister of magic steps down“).


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: