Pourquoi je ne ferai pas de “bucket list”

La “bucket list”, c’est un concept qui semble emballer considérablement la blogosphère anglo-saxonne depuis la sortie du film du même nom en 2007 (autant vous dire que je suis super en retard et que la première raison pour ne pas faire de bucket list, c’est que c’est tout bonnement ringard), mais que personnellement, je trouve proprement vicieux.

Mais bon, il y a Morgan Freeman dans le film, le concept ne peut donc pas être totalement mauvais.

Une “bucket list”, c’est une liste de trucs à faire avant de mourir. Tout simplement. Et croyez-moi, j’adore faire des listes. Des listes de trucs à faire, des listes de livres à lire, des listes d’articles à écrire, des listes de films à regarder pour les soirs où on ne sait pas quoi regarder (une seule réponse : Groundhog Day). C’est donc en toute logique que, plutôt que de rédiger ma propre “bucket list”, j’ai décidé de dresser la liste des raisons pour lesquelles je ne ferai pas de “bucket list”.

1°Le nom me fait irrémédiablement penser à quelqu’un qui vomirait un matin de gueule de bois.

Parce que “bucket” ça veut dire “seau”, et que je ne vois pas le rapport entre ce mot et une liste d’objectifs de vie à accomplir avant de passer l’arme à gauche. En revanche, je vois très bien le rapport entre le mot “bucket” et le vomi. Je ne sais pas, j’ai du lire ou entendre la phrase “Pass the bucket” dans la bouche d’un personnage (de film ou de bouquin – n’allez pas vous imaginer que je fréquente des ivrognes dans la vraie vie, enfin) qui avait trop bu, et depuis, pour moi, “bucket” = vomi. Et très franchement, je préférerais éviter de penser à du vomi à chaque fois que je dois envisager ma propre mort.

2° Qu’est-ce qui se passe quand on a fait tout ce qu’il y avait à faire sur notre “bucket list”?

On se met à traverser au rouge sans regarder parce que “de toute façon, c’est bon, je peux mourir en paix, j’ai nagé avec des dauphins et fait des tresses à des poneys”? Ce qui m’amène au troisième point de ma liste :

3° La plupart de mes trucs à faire avant de mourir auraient probablement pour conséquence directe d’accélérer le processus et de me conduire à une mort certaine et douloureuse.

Par exemple, j’adorerais courir un marathon. Ou devenir championne du monde de surf. (Ou au moins, apprendre à tenir debout sur une planche de surf). (Je ne peux pas décemment parler de surf sans vous mettre cette chanson dans la tête). Mais dans les deux cas, je risque soit une crise cardiaque, soit la noyade, soit d’être dévorée par un requin, soit les trois en même temps. Au bout du compte, faire une bucket list = mourir prématurément. Merci bien.

4° Quand on cherche “bucket list” sur Google, une des premières occurrences proposées est “bucket list ideas”.

Autrement dit, les gens ne savent même plus ce qu’ils ont envie de faire de leur vie et lorgnent sur la copie du voisin pour trouver des idées. Ah ben bravo, elle est belle la France.

5° J’aime donner des noms à mes listes.

Enfin, des titres. Et comment je l’appellerais, ma “bucket list” (à part “ma bucket list”, je veux dire)? “Liste de trucs à faire avant de mourir”? En voilà un truc pas glauque du tout à punaiser au-dessus de mon bureau, dis donc.


One response to “Pourquoi je ne ferai pas de “bucket list”

  • Victorine Tydde

    “Le nom me fait irrémédiablement penser à quelqu’un qui vomirait un matin de gueule de bois.”

    Okay donc mon premier réflexe a été de me dire “mais elle parle de Pierre là ?”

    PARDON PIERRE PARDON

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

%d bloggers like this: